Chantiers de recherche sur l’histoire globale du nucléaire militaire

Ce séminaire de recherche proposé par le Centre interdisciplinaire d’études sur le nucléaire et la stratégie (CIENS) est animé par Dominique Mongin (CIENS, INALCO), Guillaume de Rougé (UCO), Pierre-Louis Six (CIENS). Il compte pour la mineure géopolitique et diplomatie.

 

S2, 3 crédits

 

ENS-Ulm / CIENS Année universitaire 2021-2022

Chantiers de recherche sur l’histoire globale du nucléaire militaire

Enseignants : Dominique Mongin, Guillaume de Rougé et Pierre-Louis Six

(2ème semestre)

 Jeudi, 18h-20h

Une séance par mois.

Le séminaire « Chantiers de recherches sur l’histoire globale du nucléaire » composé de six séances et organisé par le CIENS se tient une à deux fois par mois au sein de l’ENS le jeudi de 18h à 20h sur le Campus Jourdan dans la salle Lucy Prenant (R3-35). 

Ce séminaire a vocation à mettre en perspective les historiographies française et étrangère sur l’histoire du nucléaire militaire, et ainsi à mettre en évidence la variété des approches, des terrains et des thématiques les plus récentes dans ce domaine. Une attention particulière est accordée à la réflexion sur les sources utilisées (nouveaux types de document ou croisement novateur de différents types de sources) ainsi qu’à la méthodologie employée dans les recherches en cours, et ce dans une démarche interdisciplinaire.

Chaque séance de ce séminaire est ouverte à tous les étudiants intéressés, ainsi qu’aux chercheurs, sans nécessité d’inscription préalable. Assuré en présentiel, il est également accessible en ligne grâce au lien permanent suivant : https://global.gotomeeting.com/join/680185853

Pour toute demande de renseignements complémentaires, veuillez vous adresser à pierre-louis.six@ens.psl.eu (post-doctorant au CIENS).

 

  • Le 27 janvier 2022 : Andreas Lutsch : The Second Berlin Crisis as a Nuclear Crisis, 1958-1990

Andreas Lutsch, enseignant à la Hochschule des Bundes für öffentliche Verwaltung (Abteilung Bundesnachrichtendienst), interviendra sur la seconde crise de Berlin, de 1958 à 1990, avec une approche historiographique renouvelée. 

  • Le 17 février 2022 : Tiphaine de Champchesnel : Un monde sans armes nucléaires : le cas de la fabrique du traité sur l’interdiction des armes nucléaires

Tiphaine de Champchesnel, chercheuse sur les questions de dissuasion et de désarmement nucléaire à l’IRSEM, présentera les travaux de sa thèse, intitulée : " Un ’monde sans armes nucléaires’, le cas de la fabrique du traité sur l’interdiction des armes nucléaires", qu’elle va soutenir prochainement. Elle a publié en mai 2021 une étude sur le sujet disponible sur le lien suivant : https://www.irsem.fr/media/5-publications/etude-irsem-79-champchesnel-tian.pdf

  • Le 10 mars 2022 : Nicolas Badalassi et Fréderic Gloriant : The Franco-German Duo and Nuclear Deterence

Nicolas Badalassi (Maître de conférence en histoire à l’IEP d’Aix-en-Provence) et Frédéric Gloriant (Maître de conférence en histoire à l’Université de Nantes) présenteront l’ouvrage collectif publié en janvier 2022 : France, Germany, and Nuclear Deterrence : Quarrels and Convergences during the Cold War and Beyond, New York and Oxford, Berghahn Books, 2022.

  • Le 24 mars 2022 : Renaud Meltz : Les essais nucléaires en Polynésie française (1966-1996)

Renaud Meltz, Professeur en histoire contemporaine à l’Université de Haute-Alsace, présentera l’ouvrage qu’il vient de codiriger (avec Alexis Vrignon) relatif à l’histoire du Centre d’expérimentation du Pacifique (CEP) : Le Deuxième contact. Les essais nucléaires dans le Pacifique. Du choix polynésien aux héritages actuels du CEP (de 1957 à nos jours), Paris, Vendémiaire (à paraître en 2022)

  • Le 07 avril 2022 : Egle Rindzeviciute : The End of the Peaceful Atom ? Nuclear cultural heritage making as a search for a new technopolitical identity in Russia

Associate Professor à la Kingston University London, Egle Rindzeviciute a travaillé sur la question des gouvernementalités et du rapport au temps en URSS au sein de deux ouvrages majeurs : l’un en nom propre The Power of Systems : How Policy Sciences Opened Up the Cold War World (2016) et l’autre codirigé avec Jenny Anderson (Sciences Po) The Struggle for the Long-Term in Transnational Science and Politics : Forging the Future (2015). Elle est actuellement l’une des responsables du projet de recherche « Nuclear Cultural Heritage : From Knowledge to Practice » financé par l’Union européenne. Elle est également membre du bureau consultatif sur le projet « The New Nuclear Imperialism : Science, Diplomacy and Power in the British Empire ».

  • Le 21 avril 2022 : Séance de présentation des travaux de recherches de jeunes chercheurs

Dans cette séance conclusive du semestre, le séminaire donnera la possibilité à des doctorants et des jeunes docteurs en sciences sociales de présenter leurs recherches en lien avec le nucléaire militaire. A cette occasion, nous recevrons Tino Bruno (Université Lyon 3), Masatohi Inoue (EHESS), Ivan Sand (Sorbonne Université) et Yannick Pincé (Université Paris 3).