Ethique et armes nucléaires

Ce cours proposé par le Centre interdisciplinaire d’études sur le nucléaire et la stratégie (CIENS) compte pour la mineure géopolitique et relations internationales.

Nicolas Roche, Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (IRSEM / Sciences Po) et Hubert Tardy-Joubert (Paris Ouest Nanterre La Défense / Sophiapol)

S1 et S2, 6 crédits

Les armes nucléaires, par leurs effets physiques et les représentations qui les entourent, posent aux démocraties depuis 1945 un dilemme moral fondamental. La période qui s’étend de 1945 à 1991 voit ainsi se multiplier, notamment en Occident, les interrogations et questionnements, philosophiques, religieux et conceptuels, sur la moralité, l’immoralité ou l’amoralité de la dissuasion nucléaire. Depuis la fin de la Guerre froide, avec la disparition de la menace totalitaire soviétique et plus encore depuis la fin des années 2000, les débats théoriques qu’elle suscite ont pris un nouveau tour, plus moralisateur, plus absolu, plus accusatoire. Ce séminaire de recherche se propose de revenir aux questions de fond que pose la menace d’une arme de destruction massive telle que l’arme nucléaire pour une démocratie moderne, en mêlant approche scientifique et théorique, interrogation philosophique et éclairage historique. Il vise à appliquer à des objets précis – les armes et doctrines nucléaires - les notions et théories employées par ailleurs pour penser l’éthique de la guerre et des conflits, ainsi que les grandes catégories philosophiques du bien et du mal.

Mercredi 18h-20h, une séance par mois - dates des séances : 27 septembre, 11 octobre, 15 novembre, 31 JANVIER 2018  ; dates à définir pour le semestre 2

Salle : 236 (29 rue d’Ulm)

Validation : à définir avec les enseignants

Contact : frederic.gloriant@ens.fr