Séance du 23 janvier 2013

Souvenirs du futur : ville et temps chez William Gibson.

Henri Desbois

 

William Gibson occupe une place à part parmi les auteurs qui ont contribué à forger nos imaginaires spatiaux contemporains. Il est surtout connu pour avoir créé le mot cyberespace, et pour avoir fortement influencé les imaginaires liés aux espaces virtuels. Au-delà de la question particulière du virtuel, les problématiques spatiales sont omniprésentes dans l’œuvre de Gibson. Ses nouvelles et ses romans peuvent se lire en partie comme une exploration des diverses formes de l’inquiétude spatiale contemporaine.

Parmi ces formes, une des plus importantes concerne la question des rapports que les villes en transformation rapide entretiennent avec le temps, qu’il s’agisse du temps passé de la mémoire, ou du temps futur imaginé. On propose de montrer comment les fictions de Gibson jouent avec ce thème, notamment à travers des variations autour de la nostalgie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Once Upon A Time, photographie de Samuel Songhoon Lee.

 

Éléments de bibliographie

 

Œuvres de Gibson :

Neuromancien (roman)

Le continuum Gernsback (nouvelle)

Lumière virtuelle (roman)

Identification des schémas (roman)

Code Source (roman)

 

Études :

Fredric Jameson, Archaelogies of the Future, The desire called Utopia and Other Science-Fictions, Verso, 2007.

Tom Henthorne, William Gibson : A Literary Companion, McFarland, 2011.