Séance du 11 mai

L’imaginaire géographique d’Hayao Miyazaki

Emmanuel Trouillard

Pour consulter le compte-rendu de cette séance, cliquez ici.

Extrait de Porco Rosso, d’Hayao Miyazaki
 
Les films d’Hayao Miyazaki, empreints de poésie et de valeurs humanistes, ont largement contribué au début des années 2000 à dédiaboliser, auprès du grand public occidental, l’animation japonaise qui souffrait jusque-là d’une réputation sulfureuse.
Créateur d’univers à l’imaginaire spatial foisonnant, son œuvre s’articule autour de structures et de motifs récurrents, constitutifs d’une véritable « boîte à outils » miyazakienne que l’on se propose d’explorer au cours de cette présentation.
 
Vous pensez vraiment que tous les films de Miyazaki sont des pamphlets écologistes ? Ou bien qu’il serait possible, et très profitable pour le champ des études urbaines, d’écrire une thèse entière sur « la ville chez Miyazaki » ? Plus généralement, vous pensez connaître l’œuvre de Miyazaki sur le bout des doigts ? Quel que soit votre degré de maîtrise de la filmographie du génial réalisateur nippon, l’on tentera (modestement) de réfléchir, voire d’apporter des réponses à toutes ces questions essentielles (et bien d’autres !).