Présentation

Compte-rendu réalisé par Lucile Biarrotte, Elsa Alvarez, Ariane Lamarsaude et Florence Chilaud (contact : prenom.nom@ens.fr) 

Depuis le début des années 2000, les acteurs publics dijonnais ont décidé de miser à la fois sur une grande variété et sur une forte densité des transports publics, dans l’optique de faciliter les déplacements en commun (en bus, tram, TER et TGV) ainsi que les déplacements individuels écologiques (vélo). Cette politique des transports a été pensée comme un outil de cohésion sociale fort pour toute la communauté d’agglomération, le Grand Dijon, mais aussi comme possibilité de développement durable. Le but est de mettre en place un réseau de transports publics efficace et multimodal qui réponde à la fois aux défis de l’étalement urbain et de l’accroissement de la mobilité, aux problématiques environnementales et à l’intégration des espaces les moins favorisés de l’agglomération. Différentes échelles entrent en compte : si la ville-c

entre et l’agglomération sont au cœur des préoccupations, les enjeux régionaux, nationaux voire européens sont aussi présents. Il faut cependant garder à l’esprit que dans les villes moyennes françaises des projets comme le tram, parfois considéré comme un effet de « mode », font souvent l’objet de vastes campagnes de communication qui mobilisent toutes les ressources du marketing territorial afin de mettre en scène le territoire mais aussi de valoriser l’action des élus.

Photographie ci-contre : vue du chantier du tramway de Dijon - Lucile Biarrotte, 2011

Quel bilan peut-on tirer de cette décennie d’aménagement des transports de l’agglomération dijonnaise ? Les décideurs politiques ont-ils su combiner les impératifs économiques, écologiques et sociaux ? En particulier, la construction du tramway semble mettre en jeu l’intégration des divers espaces de l’agglomération, puisque sa construction s’oppose clairement à la domination de l’automobile dans le centre. Face à l’augmentation du trafic routier et à la congestion de la plupart des agglomérations françaises, la gestion des transports dans le Grand Dijon apparait-elle opératoire, et si oui, sous quels angles ?

 

Nous remercions vivement M. Gervais, adjoint au maire et délégué à l’équipement urbain, à la circulation et aux déplacements, et à son équipe pour leur intervention.

 

Sitographie

(sites consultés le 1er décembre 2011)

Bibliographie

  • CERTU, Les parcs relais urbain, étude bibliographique, n° 20, 34 pages, 2010
  • BEAUCIRE, F., Les transports publics et la ville, Ed. Milan, 1996
  • BERION, P., et RICHER, C., "Le rôle de grandes infrastructures dans la structuration des espaces régionaux : le cas de l’arrivée du TGV dans le réseau métropolitain Rhin-Rhône", Belgeo, n°1-2, numéro spécial « Villes et grands équipements de transport : compétition, tensions, recompositions », pp. 159-169 http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/55/60/74/PDF/Richer_Berion_article_BELGEO_.pdf
  • COLLET, P., Régulation de la circulation et aménagement des carrefours à la mise en place d’un TCSP : l’exemple des deux lignes de tramways de l’agglomération dijonnaise, rapport de stage, Master TURP, 2009
  • DUPUY, G., La dépendance automobile, Anthropos, Paris, 1999
  • INSEE, Bourgogne, "Emplois et déplacements domicile – travail dans le Grand Dijon et sa périphérie", Bourgogne Dimensions, n°119, 2005 http://www.insee.fr/fr/insee_regions/bourgogne/themes/4pages/dim_119_fevrier_2005.pdf
  • MERLIN, P., Géographie, économie et planification des transports, PUF, 1991
  • OFFNER, J.-M., « Les « effets structurants » du transport : mythe politique, mystification scientifique », L’Espace géographique, n° 3, 1993.
  • STAMBOULI, J., « Les territoires du tramway moderne : de la ligne à la ville durable », Développement durable et territoires [En ligne], Dossier 4 : La ville et l’enjeu du Développement Durable, mis en ligne 11 juin 2007
  • http://developpementdurable.revues.org/3579