Présentation

Hermine Durand, Anouch Missirian

L’usine marémotrice de la Rance, qui a été inaugurée en 1967, est un ouvrage unique au monde.

Pourtant, l’Homme utilise la formidable énergie des marées depuis bien plus longtemps que cela : dès le Moyen-Âge, cette source d’énergie a été exploitée grâce à des moulins à marée, qui permettaient, à l’instar des moulins à vent et des moulins à aube, de moudre le blé.

Toutefois, ce n’est qu’avec cette centrale, construite dans l’optique gaullienne de promouvoir la grandeur de la France – ici via des réalisations technologiques et l’aspiration à l’indépendance énergétique -, que l’énergie marémotrice a été utilisée de façon industrielle.

Quelles sont les conditions d’exploitation de cette manne énergétique, qui rendent exceptionnel le site de la Rance ? Comment l’électricité y est-elle produite ? Plus de 40 ans après sa mise en marche, quel bilan peut-on dresser du fonctionnement de ce prototype, qui est peut-être voué à le rester ?

Plan

  1. La situation géographique exceptionnelle de l’estuaire de la Rance
  2. Le principe de fonctionnement d’une centrale marémotrice – ses performances
  3. La dynamique de l’usine au sein de son environnement – bilan après 40 ans d’exploitation

Bibliographie