La construction de l’Eurométropole

  • 18 décembre 2003 : le CIADT (comité interministériel de l’aménagement et du développement du territoire) décide de la constitution d’un groupe de travail parlementaire franco-belge, qu’il dote de crédits d’études. Le fruit du travail de ce groupe deviendra, par la suite, la base de réflexion du projet d’Eurométropole. 
  • 10 novembre 2005 : installation du groupe de travail parlementaire franco-belge. Il est constitué conjointement par le gouvernement français, le gouvernement fédéral belge, les gouvernements flamand et wallon, la Communauté française de Belgique. Le groupe de travail est composé de 6 parlementaires français et de 6 parlementaires belges. Le groupe a identifié les freins juridiques à la coopération transfrontalière et a élaboré des pistes de solutions dans les domaines suivants : planification, urbanisme, aménagement, transports, déplacements et télécommunications, emploi, fiscalité, développement des entreprises, eau et environnement, santé et médico-social, enseignement, formation, sécurité. Il a également reçu pour mission d’élaborer des propositions permettant la mise en place d’un « outil » territorial de coopération disposant d’un organe politique de gouvernance. Les première pistes de travail sur ce sujet ont été présentées le 12 juin 2006.
  •  28 novembre 2006  : première réunion du Comité Constitutif de l’Eurométropole et mise en place d’un « groupe technique », formé des représentants des 14 partenaires. Ìl reçoit la mission de préparer les textes de convention et de statuts de la future Eurométropole.
  • 19 mars 2007 : remise des conclusions du Groupe de travail parlementaire franco-belge aux gouvernements français et belges et deuxième réunion du Comité constitutif de l’Eurométropole, suivie de la signature par les 14 partenaires de la « Déclaration d’intention pour la création de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai ».
  • 2 juillet 2007 : troisième réunion du Comité constitutif et présentation des résultats du travail du groupe technique. Suite à cette réunion, les projets de textes de convention et de statuts ont été envoyés à la validation des instances délibérantes des 14 partenaires. Cet envoi déclenche également le processus de désignation des membres de la future Assemblée. 
  • 22 janvier 2008 : création de l’Eurométropole par arrêté préfectoral : 1er GECT d’Europe
  • 28 janvier 2008 : Élection de l’Assemblée constitutive de l’Eurométropole à Courtrai (élection du Président Pierre Mauroy et des 3 Vice-Présidents, vote du Budget, création de postes)
  • 1er septembre 2008 : élection de l’Assemblée et du Bureau, élection de la Présidente Martine Aubry et de la nouvelle Vice-présidence française (Gilles Pargneaux), adoption d’un cadre de travail composé de 6 chantiers prioritaires et de 10 actions concrètes.