Introduction

S’il y a un endroit de Buenos Aires où le voyageur étranger peut se mettre au courant de la vie politique argentine, c’est bien la Plaza de Mayo.

Cette place est le centre du Buenos Aires historique, au bord du fleuve, là où se dressaient auparavant les fortifications de la ville coloniale. On y trouve d’ailleurs l’ancien cabildo, municipalité de la ville coloniale, et la nouvelle cathédrale (entièrement reconstruite en 1812). Son nom fait référence au 25 mai 1810, date de formation du premier gouvernement argentin indépendant après l’expulsion du vice-roi espagnol. Elle est aujourd’hui le centre du Buenos Aires politique, puisqu’on y trouve de nombreux édifices gouvernementaux.

Centre historique et politique de la ville, et donc par extension du pays, la Plaza de Mayo reflète la situation politique argentine : c’est là que le gouvernement organise la plupart des grands événements nationaux. Mais cette place est également l’interface par laquelle les Argentins communiquent leurs préoccupations à la fois au gouvernement et aux passants : pour le visiteur qui découvre le pays, cette place est un véritable journal à ciel ouvert.

 

Plan :

1) La vitrine des institutions

2) Le journal de(s) l’opposition(s)