Introduction

 

Compte-rendu réalisé en 2012 par Déborah Besnard-Javaudin

 

Occupé progressivement au cours des années 1980 par la communauté gay et lesbienne, le Village est aujourd’hui l’un des quartiers emblématiques de la ville de Montréal et il se définit par une forte identité. Centré autour de la rue Sainte-Catherine, ce quartier a, en effet, d’abord été marqué par une mouvance de réprobation et de répression, mais connaît aujourd’hui de la part des autorités urbaines une ample politique de mise en valeur : il a pleinement été intégré à une politique de marketing urbain cherchant à construire pour Montréal l’image d’une ville ouverte et tolérante.

 

Le Village est donc un territoire qui s’est construit à la marge de la ville, en affirmant sa spécificité. Pour autant, il reste intégré et ouvert sur la ville, ce qui a permis aux autorités urbaines de Montréal de s’en servir comme vitrine.

 

 

Plan :

1) Le Village, un territoire à part

2) Un territoire intégré à différentes échelles

3) Un territoire "vitrine" pour le marketing urbain montréalais

 

 

BIBLIOGRAPHIE : 

 

BLINDON Marianne, "Jalons pour une géographie des homosexualités", L’Espace géographique 2/2008 (Tome 37), p.175-189.

 

GILBERT, Francis, « Le Village gai de Montréal, un processus d’émergence unique ? », dans Le Manuscrit, édition colloque 2010, Montréal, 2010.

REMIGGI, Frank W., DEMCZUK Irène, "Le Village gai de Montréal", dans Sortir de l’ombre : histoires des communautés lesbienne et gay de Montréal, Montréal, 1998, p. 267-289.

REMIGGI, Frank W., "Homosexualité et espace urbain", dans Téoros. 2000, p. 28-33.

  

 

SITIOGRAPHIE :

http://www.unmondeunvillage.com/

http://www.aireslibres.com/fr

http://www.tourisme-montreal.org/Decouvrez-montreal/Vie-de-quartier/Le-Village