Introduction

Compte-rendu réalisé par Margaux Oliveau, Patricia Pipaud et Vincent Chatalic.

La Camargue est une île d’environ 78 000 hectares cernée par le Petit Rhône à l’Ouest et le grand Rhône à l’Est. Elle constitue la moitié de la superficie du delta du Rhône. L’apex, le sommet de celui-ci, se situe en amont d’Arles, à la rupture de pente du profil en long du Rhône. De là, le Petit Rhône conduit 15 % des eaux rhodaniennes jusqu’au grau d’Orgon tandis que le Grand Rhône charrie l’essentiel des eaux sur une cinquantaine de kilomètres jusqu’au grau de Roustan. Les apports sédimentaires du fleuve ainsi que l’absence de marée ont favorisé la formation du delta. L’accumulation des matériaux, provoquée par la diminution de la pente du fleuve, facilite les défluviations successives du cours, c’est-à-dire la modification du lit du Rhône. Le paysage de la Camargue est ainsi marqué d’étangs, de dépressions, de marais séparés par des bourrelets alluviaux selon les colmatages des différentes dépressions, les casiers, lors des crues du Rhône. Cette construction fluviale à l’embouchure du Rhône est aussi exposée à une érosion maritime. Depuis les années 1920, le delta du Rhône semble régresser, en conséquence de la réduction des apports sédimentaires du fleuve. Toutefois l’embouchure du grand Rhône poursuit sa progression, alimentant le they de la Gracieuse, cette accumulation sédimentaire formée au grau de Roustan, qui protège le port de Fos.

La Camargue forme ainsi une zone humide, la plus étendue en France, façonnée par le fleuve et par la mer. C’est un espace à la fois riche et fragile dont la préservation est un enjeu. Mais la Camargue est aussi un espace littoral convoité où les conflits d’usage, anciens ou inédits, affaiblissent les mesures de protection de cet environnement. Quels sont dès lors les défis de gestion de la plus vaste zone humide française ?

Carte : itinéraire suivi par le groupe d’étude, le 8 avril 2011. © F. Verger, 2011 

Nous remercions Fernand Verger pour toute la préparation de la journée en Camargue et pour son aide précieuse dans la rédaction de ce compte-rendu. Nous remercions Jean-Christophe Briffaud (Conservatoire du littoral) Patrick Grillas (Tour du Valat) et Gaël Hemery (Parc Naturel Régional de Camargue) pour leurs interventions devant le groupe d’étude et leur aide sur le terrain.

Plan

I - Entre riziculture et saliculture : l’enjeu de la maîtrise de l’eau en Camargue

II - La protection des espaces naturels : une Camargue "mosaïque"

III - Vers une gestion intégrée : protection du flamant rose et démoustication

Bibliographie 

AUBRY Chantal, ROCHE Jean, (2009), Salins de Camargue, Actes Sud : Arles

DERVIEUX Alain, JOLLY Geneviève, ALLOUCHE Aurélien, (2006), « Gestion de l’eau et projet de territoire : vers une gestion intégrée du delta du Rhône », dans VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Vol 7 n° 3

HEURTEFEUX Hugues, LANZELOTTI Provence, (2008), « La Camargue, terre d’enjeux, première étape d’une gestion intégrée des zones côtières », dans VertigO - la revue électronique en sciences de l’environnement, Vol 8 n° 1

PETIT Daniel, RIVIERE-HONEGGER Anne, (2006), « Processus territoriaux et gestion de l’eau en Camargue gardoise », dans Développement durable et territoires, Dossier 6 : Les territoires de l’eau

VERGER Fernand, GHIRARDI Raymond, (2009), Les zones humides du littoral français, Belin : Paris

VIANET Régis, MOURET Jean-Claude, PICON Bernard et MATHEVET Raphaël, (conférence donnée le 6 octobre 2004), Gestion des territoires et enjeux en Camargue, Agropolis Museum

Sitographie

Conservatoire du Littoral, www.conservatoire-du-littoral.fr

Ifremer, (2008), Fiche gestion intégrée de la zone côtière, http://www.ifremer.fr/com/actualites/dev-durable-gestion-cote.htm

La convention de Ramsar, (2003), Principes et lignes directrices pour inscrire les questions relatives aux zones humides dans la gestion intégrée des zones côtières (GIZC), http://www.ramsar.org/cda/fr/ramsar-documents-guidelines-principles-and/main/ramsar/1-31-105%5E20851_4000_1__

La convention de Ramsar, (2011), www.ramsar.org

La Tour du Valat, (2010), Rapport annuel 2009, www.tourduvalat.org/.../EXE+FR+RAP+AN+2009+-+16-03_validé.pdf

La Tour du Valat, (2011), La démoustication de la Camargue, http://www.tourduvalat.org/dossiers/demoustication

La Tour du Valat, (2011), Les flamants roses, http://www.tourduvalat.org/dossiers/flamants_roses

 

Photographie : Etang du Vaccarès. Malgré l’abandon de ces salines, la gestion de l’eau dans ces espaces, grâce à ces petits ouvrages, demeure essentielle. © N. Toraille, 2011