• Présentation

    Compte rendu réalisé par Edgar Brault, Jean Leveugle, Tomás Osores (contact : nom.prenom@ens.fr)
    L’agence urbaine du Grand Lyon a entrepris un vaste chantier de transformations parmi lesquelles le volet ferroviaire tient une grande importance. Le noeud ferroviaire lyonnais, desservant à la fois l’axe national et des relations européennes, s’est développé en fonction de besoins croissants mais est aujourd’hui saturé. L’évolution des structures de gestion, et les réponses apportées à ce problème de (...)

  • Les transports ferrés à Lyon, mise en perspective historique

    À l’aube des années 60, le nouveau maire de Lyon, Louis Pradel, lance la ville dans une campagne d’investissements importante. Le site de la Part-Dieu, qui constitue une importante réserve foncière (en tout 45 ha) est tout désigné pour accueillir les milliers de logements que le maire souhaite voir sortir de terre. Des immeubles d’habitation donc, mais aussi les grands services que se doit de posséder toute ville qui affiche des prétentions de grande métropole moderne.
    En 1968, des démolitions (...)

  • De la saturation de la Part-Dieu

    Cette seconde partie présente les différentes formes de congestion à la Part-Dieu. Elle a vocation à montrer que malgré les différents aménagements, la gare reste saturée, tant en termes de voyageurs que d’usagers.
    En 2011, 500 trains quotidiens traversent la Part-Dieu, dont 150 TGV, 25 THEOZ intercité et 325 TER, sans compter les trains de marchandises . Or, son dimensionnement est calculé pendant les 30 glorieuses, période du tout-voiture, et les gestionnaires de la gare font désormais face aux (...)

  • Vers une décongestion de la Part-Dieu

    Parmi les Grands Projets mis en œuvre par la communauté urbaine du Grand Lyon, on trouve ceux qui concernent la Part-Dieu, à la fois comme quartier et comme gare. A court terme, le projet « Gare ouverte » prévoit deux modifications afin de limiter la saturation des flux dans la Gare : d’une part, les aménagements urbains autour de la gare (qui sera appelée pôle d´échanges multimodal, PEM) et d’autre part, la création de la douzième voie L .
    Le dossier de la concertation initiée en juin 2013 précise (...)