• Présentation

    Compte-rendu réalisé par Pauline Henriot et Vincent Le Rouzic (contact : prenom.nom@ens.fr)
    Longtemps négligé par les pouvoirs publics, le potentiel du patrimoine industriel de Nantes s’est révélé progressivement au cours des années 1990. Véritable expérimentation d’une nouvelle manière d’élaborer la politique de la ville, la patrimonialisation de l’héritage industriel permet de donner une seconde vie à des sites riches en histoire formant le cœur de l’identité d’une métropole.
    Nous avons ainsi choisi de (...)

  • Une brève histoire de l’industrie navale et agroalimentaire à Nantes

    De la révolution industrielle jusqu’à la fin des trente glorieuses, Nantes a développé une identité industrielle forte autour de deux secteurs clefs, à savoir la construction navale et l’agroalimentaire. La construction navale fait partie de l’identité de Nantes depuis l’Antiquité où en 56 avant Jésus-Christ, Jules César lance la construction d’une flotte afin de battre les Vénètes, peuple voisin des Namnètes, dans une bataille navale entre la presqu’île de Rhuys et Le Croisic. Il a fallu cependant attendre (...)

  • La transformation des anciens sites industriels en lieux de loisir et de culture

    Nantes dispose donc d’un vaste patrimoine industriel, dont une grande partie n’est plus aujourd’hui utilisé comme tel. Différents projets de réhabilitation et de reconversion ont été réalisés, principalement, mais pas uniquement, autour de la pointe de l’Île de Nantes.
    Le premier projet important de réhabilitation d’un héritage industriel a été le Lieu Unique, implanté dans l’ancienne usine Lefebvre Utile. Cette usine désaffectée en 86, a été rachetée par la ville de Nantes, dans l’idée d’en faire un espace (...)

  • L’insertion du patrimoine industriel dans l’identité nantaise

    Comme le montrent ces différentes réhabilitations, la restauration du patrimoine industriel menée par la ville de Nantes n’est pas une simple opération de valorisation d’un patrimoine immobilier vacant. Il s’agit réellement d’un projet visant à mettre une industrie, réelle ou fantasmée, au cœur de l’identité nantaise. Ce choix n’était pourtant pas évident dans les années 1990. Pour LU comme pour les chantiers navals, des projets de quartiers d’affaire et de logement avaient été envisagés, qui proposaient une (...)