École normale supérieure
À propos du Département Les Enseignements La Recherche Les Travaux des Eleves Cartographie Ressources
> Ressources > Ouvrages et thèses

Publications

LES ZONES HUMIDES
F. Verger, R. Ghirardi
Belin, 2009, 446 pages.

Les zones humides, espaces intermédiaires entre la terre ferme et l’eau, sont des terrains naturellement inondables parfois protégés par des ouvrages artificiels. Elles peuvent être situées dans le domaine des eaux douces, saumâtres ou salées. Ces milieux ont connu de longues périodes d’assèchement et de conquête avant que l’on découvre leur intérêt écologique, leur rôle dans l’amélioration de la qualité des eaux et leur valeur productive. Elles sont aujourd’hui l’objet de nombreuses mesures de protection qui tentent avec difficulté de les sauvegarder, d’entraver leur dégradation et même parfois de les restaurer.
L’ouvrage dresse le tableau des principales zones humides du littoral de la France depuis la Flandre jusqu’à la Corse. Il s’efforce aussi d’en préciser l’état écologique ainsi que les mesures prises pour les protéger. De nombreuses cartes et photographies donnent à voir les traits principaux de leur géographie en soulignant l’évolution de leurs usages et de leur perception au fil du temps.

 

L’EUROPE. ENTRE GÉOPOLITIQUES ET GÉOGRAPHIES
Michel Foucher (dir.)
A. Colin - SEDES, 320 pages.

L’Europe. « La grande question » pour reprendre les mots de Lucien Febvre, dans son cours professé au Collège de France en 1944-1945. Et l’historien de poursuivre par ce que l’Europe ne signifiait pas : ni continent, ni division géographique du globe, ni formation politique définie. Quelques décennies plus tard, ce nom flottant a su se poser sur une réalité qui est d’abord d’ordre institutionnel : une Communauté transformée en Union à partir de 1991. Le présent ouvrage est donc essentiellement consacré à ce qu’on peut nommer le système européen central : système en raison des interactions inédites qui lient les nations qui le composent ; européen car il incarne aujourd’hui l’idée européenne, en dedans et au dehors ; central car il exerce une attraction irrépressible sur ses voisinages continentaux et méridionaux et y est capable de force d’émission. Ce système européen central est la réalité géopolitique majeure de la période contemporaine. Si l’analyse géopolitique nous éclaire, elle gagne en efficacité en appliquant à l’espace européen l’outillage interprétatif de la méthode géographique. Car le trait commun de ces territoires, c’est leur mutation, accélérée depuis deux décennies, pour des raisons essentiellement géopolitiques. L’Europe a la géographie de sa géopolitique.

 

DICTIONNAIRE DE LA GÉOGRAPHIE
sous la direction de Pierre George et Fernand Verger
PUF, 2006

Au carrefour des sciences de la nature et des sciences humaines, s’intéressant au substrat de la vie et de l’action humaine, la géographie est une discipline qui éclaire le comportement et les aventures des hommes sur la Terre. De AA (terme hawaïen désignant une surface de lave rugueuse) à Zoosociologie (étude des associations animales), cette pluridisciplinarité induit un répertoire terminologique caractérisé par son hétérogénéité. D’où la nécessité de définir le sens des mots utilisés par les géographes. 
Depuis 1970, date de la première publication de ce dictionnaire, traduit dans plusieurs pays (langues espagnole et arabe), les éditions successives ont tenu compte des avancées disciplinaires, autant sur le plan des méthodes que sur l’enrichissement du vocabulaire et cette deuxième édition en poche est, elle aussi, largement remise à jour. Elle s’ouvre sur les nouveaux horizons de la géographie en intégrant les nouvelles connaissances ainsi qu’une réflexion permanente sur l’infinie complexité de notre monde et de la vie sur notre planète

 

MARAIS ET ESTUAIRES DU LITTORAL FRANÇAIS
Fernand Verger,
Belin, 2005, 336 pages.

La société contemporaine a récemment pris conscience de la valeur écologique et aussi économique à terme des marais maritimes et des vasières dont la façade océanique de la France recèle de nombreux exemples.
Longtemps considérés comme répulsifs, ces milieux humides ont fait l’objet d’entreprises d’« assainissement », de mise en coupe réglée détruisant leur spécificité, au profit d’intérêts agricoles ou industrialo-portuaires. Leur oblitération accélérée a déjà fait disparaître une forte proportion de ces zones humides où limites entre terre et mer demeurent indécises.
La présentation de la géographie des estuaires et marais est accompagnée de 340 illustrations en couleurs comprenant de nombreuses photographies et des cartes originales dont beaucoup soulignent l’évolution particulièrement rapide de ces milieux au cours du XXe siècle sous l’action humaine.

 

ENVIRONNEMENT ET GOUVERNANCE DES TERRITOIRES
Claude Duplessis-Kergomard, Richard Laganier, Helga-Jane Scarwell
PU du Septentrion, 388 pages.

Environnement, Gouvernance, Territoire : aucun des trois mots-clés qui composent le titre de ce livre n’accepte de définition simple et unique.
Cet ouvrage se propose de contribuer au débat d’idées engendré par un certain nombre d’actions qui cherchent à concilier l’environnement et le développement des territoires. En effet, dans la région Nord-Pas de Calais, les grandes questions environnementales s’inscrivent dans le contexte particulier de la reconversion, entamée il y a maintenant quarante ans, d’une région longtemps dominée par des activités économiques qui ont laissé un lourd héritage.
Cet ouvrage est l’un des premiers en France à offrir une vision, certes partielle et nécessairement hétérogène dans ses composantes et ses approches, de plusieurs des champs majeurs de l’environnement, air, eau, sols à l’échelle régionale. Son intérêt à ce point de vue est double. D’une part de décrire de façon extensive la situation, les dynamiques, le jeu des acteurs autour de ces thématiques dans la région Nord-Pas de Calais, et de permettre ainsi de saisir dans le détail les multiples aspects, la difficulté et la complexité des enjeux qu’il recouvre. Mais il illustre également de façon très nette la pertinence du niveau régional pour appréhender les mises en œuvre environnementales d’un point de vue opératoire, en tant que réalité collective, rarement explorées comme telles en France. Il esquisse un chemin vers une meilleure déclinaison de l’approche environnementale à ses différentes échelles, nationale, régionale, urbaine ou locale, voire plus fines, et donne ainsi un contenu concret au caractère multiscalaire de l’environnement, en quoi réside l’apport spécifique de la géographie par rapport aux approches de caractère sociologique, économique ou politique.

 

Recréer la nature. Écologie, paysage et société au marais d’Orx
Nacima Baron-Yellès
Éditions de la Rue d’Ulm, 2000

Recréer la nature : c’est en ces termes que se posent aujourd’hui les questions de réhabilitation, de restauration et de recréation d’écosystèmes dans de nombreuses zones humides françaises.
Le marais d’Orx ne fait pas exception ; il constitue même un exemple particulièrement poussé d’ingénierie visant à compenser les dégradations opérées par plusieurs décennies de développement agricole intensif. Il offre l’occasion de regarder de très près un processus contemporain de renaturation : grâce aux avancées théoriques des sciences de l’écologie et aux moyens de la technologie, le spécialiste, façonnant aujourd’hui de nouveaux habitats écologiques, fournit les conditions favorables au rétablissement de la biodiversité. Des paysages naturels, voire « sauvages » se reconstruisent peu à peu. Aux sociétés locales de définir de nouveaux usages du milieu et de trouver les formes de développement économique compatibles avec le maintien de celui-ci.