• Introduction : Le Havre, une ville entretenant un rapport paradoxal au(x) patrimoine(s)

    Compte-rendu réalisé par Solène Amice, Susan Chan, Florence Costa et Chrystel Oloukoi.
    La notion de patrimoine renvoie étymologiquement à l’idée d’un héritage matériel du passé. Elle est en outre souvent associée à un « bien commun » impliquant un consensus social. Enfin, elle entretient un lien de plus en plus étroit avec l’idée de valorisation touristique des éléments remarquables d’un territoire, ce que la mise en tourisme des sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO illustre singulièrement (...)

  • Le Havre : une diversité de patrimoines locaux unifiés par le recours à une « grammaire internationale » du patrimoine

    Les patrimoines valorisés au Havre se caractérisent par leur grande diversité, du patrimoine urbain du centre-ville Perret, au patrimoine industriel et portuaire, en passant par un patrimoine naturel riche. En dépit de cette diversité, ils n’en sont pas moins unifiés par le recours qui est fait à d’autres échelles de légitimation, et notamment, à ce qu’on pourrait nommer une « grammaire internationale du patrimoine » (Pérouse, 2007), au sens où pour prétendre à l’appellation de patrimoine, les acteurs qui (...)

  • Des patrimoines, pourquoi et pour qui ? D’une sélection patrimoniale politique à l’appropriation inégale par les habitants

    Les patrimoines analysés dans le premier point de notre propos sont ceux que les acteurs publics de la municipalité et de l’agglomération ont définis et valorisés à des fins d’aménagement et de marketing urbain. Cependant, il ne faut pas oublier que cet acte institutionnel constitue toujours un choix parmi un plus large panel de possibilités, et que ces choix ne correspondent pas toujours aux représentations et aux pratiques des habitants. Ainsi, si patrimoine et territoire sont étroitement liés (Di (...)

  • Le Havre, cas exemplaire pour comprendre les ressorts de la logique patrimoniale

    Le rapport paradoxal qu’entretient Le Havre avec ses patrimoines semble en faire un cas exemplaire qui permet de révéler les ressorts de la logique patrimoniale. En effet, cette mise en patrimoine rend visible la manière dont le patrimoine est toujours une construction qui s’articule autour d’un triptyque temporel passé/présent/futur mais fait aussi apparaître l’actuel élargissement de la notion de patrimoine et les ambiguïtés notamment sur le plan social que recouvre une telle notion. Les patrimoines (...)

  • Conclusion

    Visiter Le Havre permet ainsi de voir différents types de patrimoine et oblige à faire un retour sur l’histoire de la ville. En effet, toute l’histoire du Havre par la destruction et la reconstruction que la ville a connues nous pousse à voir cette ville comme un cas révélateur des logiques patrimoniales sous-jacentes à toute mise en patrimoine. La destruction de son patrimoine, lui permettant la construction d’un nouveau patrimoine, témoin tout à la fois d’un « moment » de l’architecture et de (...)