• Présentation

    Un tissu culturel déjà dense
    De la candidature à la sélection finale
    Un atout paradoxal : les manques que vient combler le projet

    Vue d’un des toits de la Belle-de-Mai, ancienne manufacture de tabac reconvertie en friche culturelle. On distingue en arrière-plan les grands ensembles des quartiers nord de Marseille. (c) Jean-Baptiste Frétigny.

  • Un tissu culturel déjà dense

    La Provence, plus que Marseille, n’a pas attendu la désignation de Marseille-Provence comme Capitale européenne de la culture pour mettre en place des manifestations culturelles de grande envergure. Le festival d’Avignon, les rencontres d’Averroès, le festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence ou encore les Rencontres internationales de la photographie d’Arles sont des temps forts qui rythment la vie culturelle régionale depuis des années.
    Il existe davantage à Marseille un tissu (...)

  • De la candidature à la sélection finale

    Dès le mois de mars 2004, le conseil municipal de la ville de Marseille se déclare favorable à la candidature de la ville au titre de Capitale européenne de la culture 2013 ; l’association Marseille-Provence 2013 est créée deux ans plus tard pour proposer un projet de candidature.
    Les Etats-membres de l’Union européenne sont désignés à tour de rôle pour accueillir les deux capitales européennes de la culture annuelles. Dans la liste chronologique des Etats membres, la France et la Slovaquie sont les (...)

  • Un atout paradoxal : les manques que le projet vient combler

    Pour convaincre le jury, l’association Marseille-Provence 2013 a insisté non pas seulement sur son programme culturel mais sur les répercussions positives d’un événement d’une telle envergure sur le territoire métropolitain. La question de l’amélioration des transports publics, très insuffisants à Marseille, est notamment au cœur des discussions ; celle du handicap est également évoquée, l’événement pouvant permettre une sensibilisation du grand public. Mais le principal enjeu a porté sur l’accès à la (...)