• Les habitants de la Ménau face au projet ANRU

    Une implication différée et limitée des habitants
    Le projet s’est fait, contrairement à Hautepierre, sans véritable concertation des habitants. Néanmoins, il semble conforme aux besoins des habitants, réutilisant les résultats d’une enquête menée en 1997. Les habitants restent cependant dans l’expectative, notamment quant à l’enjeu du relogement. La destruction des barres et des tours ne va pas sans conséquences psychologiques. Le projet a donc tenu à associer, a posteriori, une fois le projet élaboré, (...)

0 | 5