• Présentation

    Hermine Durand, Anouch Missirian
    L’usine marémotrice de la Rance, qui a été inaugurée en 1967, est un ouvrage unique au monde.
    Pourtant, l’Homme utilise la formidable énergie des marées depuis bien plus longtemps que cela : dès le Moyen-Âge, cette source d’énergie a été exploitée grâce à des moulins à marée, qui permettaient, à l’instar des moulins à vent et des moulins à aube, de moudre le blé.
    Toutefois, ce n’est qu’avec cette centrale, construite dans l’optique gaullienne de promouvoir la grandeur de la (...)

  • La situation géographique exceptionnelle de l’estuaire de la Rance

    Dans le monde, les sites susceptibles de recevoir une usine marémotrice sont rares, car ils doivent satisfaire plusieurs critères : la construction d’une digue de fermeture doit être naturellement possible et la marée doit y être de très forte amplitude. Ils doivent également posséder un réseau interconnecté à proximité du site, pour pallier l’intermittence de la production, inhérente à toute usine marémotrice. Cette dernière condition est bien remplie.
    L’estuaire de la Rance permet la communication de la (...)

  • Le principe de fonctionnement

    Les structures en place
    Architecture du complexe marémoteur
    On distingue d’Est en Ouest : L’écluse (4), permettant le passage des bateaux entre le bassin maritime et la mer ; L’usine proprement dite ; La « digue morte » (10) : c’est une digue en enrochement complétant la fermeture de l’estuaire entre l’usine et l’îlot de Chalibert ; Un barrage mobile (11) : d’une longueur de 115 m, il est équipé de 6 vannes assurant le passage d’un débit total d’environ 10 000 m3/s. Il relie (...)

  • La dynamique de l’usine au sein de son environnement

    Un bilan énergétique s’intégrant au paysage économique breton
    La Bretagne importe 94% de l’électricité qu’elle consomme. L’usine marémotrice de la Rance représente 23% de l’énergie produite sur place (ie. des 6% effectivement produits sur le sol breton) soit 1,4% des ressources primaires en énergie et donc de la consommation totale. La production de l’usine marémotrice de la Rance correspond à la consommation de la ville de Rennes.
    En effet, l’usine produit 513 GWh par an : sa puissance totale est de 240 (...)