• Introduction

    Compte-rendu réalisé en 2012 par Déborah Besnard-Javaudin
    Province fédérée du Canada, le Québec est le lieu d’une forte affirmation identitaire, du fait de sa situation particulière : possédant des institutions –un parlement, et une langue propre – le français, au sein d’un Canada anglophone, le Québec forme une véritable nation, où resurgit régulièrement le débat entre les souverainistes qui souhaitent l’indépendance et les fédéralistes. En tant que capitale de cette province homonyme, la ville de Québec est (...)

  • Du parlement à la rue : la symbolique du drapeau

    C’est tout d’abord au sein des lieux institutionnels que la question du drapeau se montre particulièrement délicate. Ainsi, en novembre 2012, le parlement québécois a été le théâtre d’un vif débat sur la question : le drapeau canadien n’y est normalement présent qu’en un seul endroit, la salle du conseil législatif. Or, le nouveau gouvernement de Pauline Marois, élue le 4 septembre 2012 et issue du Parti Québécois – parti souverainiste - a annoncé son intention de le faire retirer, au profit du seul drapeau (...)

  • Le cas des Plaines d’Abraham

    Vaste plateau d’une centaine d’hectares au sud du Vieux Québec, les plaines d’Abraham sont un haut lieu de l’histoire de la province : c’est là que les Anglais ont vaincu les Français en 1759, qui perdirent ainsi la Nouvelle France. Or, dans ces plaines devenues aujourd’hui un gigantesque parc urbain, anglophones et francophones continuent de s’affronter, mais sur le plan symbolique cette fois : par drapeaux interposés.
    En 1908, la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN) a reconnu les (...)